Les Guerres de Spherus

Forum RPG gratuit dans l'univers BIONICLE depuis 9 ans maintenant!
 
FAQAccueilPortailMondesMembresGroupesConnexionS'enregistrerRechercher

Partagez | 
 

 [Ga-Voya] Port industriel abandonné

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Raidark
Main de l'Impératrice
Raidark

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 20 Nov - 20:55

Ce fut la un combat charnière et sombre de l'histoire des Fantômes, la cheffe Rebelle avait tuée un de ses bons guerriers pour cause de trahison alors qu'il voulait défendre l'idée originale des Fantômes. Quand ce fut terminé, à peine quelques minutes qu'une ombre masqua légèrement le ciel. Elle ressemblais à celle d'un planeur et ce fut le cas. Le dit planeur atterri au sol à deux mètre de la Glatorian, Raidark qui fut le pilote en descendit.

-Well, Well, Well. Qui aurait cru, que vous ici, allez venir dans ce port qui en est celui que j'ai conquis.

Dit-il d'un ton assez maussade mêlent avec du sarcasme, il regarda le cadavre qui se trouvait près d'Ikinat, et que Raidark reconnu comme étant Volok.

-Vous ne manquez pas d'audace pour ainsi avoir tuée un être qui fut jadis un de vos meilleurs Guerriers, Dame Ikinat. Mais maintenant, il est temps pour vous de payé vos crimes.

Répondit d'un ton sur de lui, bien trop sur pour la Glatorian, vus qu'il empoigne même pas ses armes. A t-il quelque chose en tête va savoir, Mais ci ce quelque chose pourrai marché, alors cela serait comme étant un grand retournement de situation pour le cours de cette guerre.

EDIT ADMIN : "-Well, Well, Well. "

Au cas où les didacticiels ne le précisent pas, merci d'utiliser la langue français dans vos RPs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
Rehad

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 20 Nov - 21:21

Ikinat se retourna et regarda Raidark, un agent de l'ordre, ils avaient enfin daigné réagir contre la reprise de leurs percé dans l'île? Ou peut être que les combats de Ko-voya avait cessé, Ikinat n'était pas au courant de ce détaille tous du moins. Plus des six-septième de la baie avait été repris, abandonner maintenant signifiait devoir à nouveau conquérir ses terres, de plus Ikinat n'était pas en état de se battre en raison des blessures qu'elle s'étaient infligé contre le vorox. Le Sobek s'approcha de nouveau des côtes, prêt à embarquer les troupes si une retraite anticiper était décidé, même si pour l'instant cela n'en prenait pas le chemins. Elle prit sa lame et d'un grand coups chassa le sang, qui fila en une longue trainé sur le sol, la lame ainsi nettoyé, elle le rangea dans son fourreau et ce tourna vers le nouveau venu.

- C'est un traitre, je suppose que vous leurs réservé le même sort, ou alors vous n'êtes juste que des hypocrites.
Comme vous le voyez je ne suis pas en état de combattre, et à ce que je vois vous êtes épuisez vous aussi. Si vous voulez discuter se sera surement la première et la dernière fois que vous en aurez l'occasion, alors ne tenter rien de malheureux. Si vous étiez venu nous empêcher de reprendre ces terres je suppose que mes canons seraient déjà vide à force de vous tirez dessus, alors dîtes moi malheureux pantin, que voulez vous donc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raidark
Main de l'Impératrice
Raidark

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
790/1000  (790/1000)
Capacités du Personnage: ATK:2050 DEF:0000

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 20 Nov - 21:54

-Tout dépends ce que vous entendez par "trahison", après tout, vous n'êtes pas une traitresse dans un sens ? Le sens où vous avez décidé de tuer des innocents pour la cause d'une simple haine envers les Grands êtres ? Ce que je veux ? Mais je compte bien en venir, et je vous l'est dit: Il est temps pour vous de payé vos crimes.

Dit-il, alors qu'il s'avance d'un pas lent vers la Glatorian. Il y a presque que 30 centimètres qui sépare les deux guerriers, l'un fut du monde crée par les Grand êtres pour qu'une mémoire de l'ancienne Spherus Magna soit sauvegarder, l'autre étant ce qu'il jadis était Spherus Magna après une série de guerre qui semblais être sans fin. Puis Raidark répondit d'un voix macabre.

- Vous m'avez montré que le sort des traitres, serait la peine de mort pour ceux de votre monde, il est temps pour vous de voir la notre.

C'est alors qu'une série de frissons et de picotement frappa Ikinat, elle ignorait d'où cela venait, jusqu'à ce qu'elle put apercevoir que la main gauche de Raidark est empoigné un lanceur. Bien évidemment, elle ignorait en grande partie les armes des habitants du Robot Univers, à quelque détail près, mais ces picotements semble à avoir l'effet de fige, comme une statue.

-Ne vous inquiétez pas, Dame Ikinat, les effets du Rhotuka ne sont que temporaire, vous aurez de nouveau la maitrise de votre corps quand les effets auront disparu, mais d'ici là vous aurez un nouvel habitat pour il vivre pendant un temps.

Puis, avec le restant de force qu'il ai encore, Raidark marchait, et ramena Ikinat sur son planeur. Quand le Skakdi est bien mit le moyen de transports pour évité que la Glatorian tombe. Le véhicule décolla et s'en va du port, de l'ile même, pour aller où ça seul Raidark peut savoir, vus qu'il connait le chemin, grâce à la carte universelle de Daxia. Le Skakdi expliqua quand même que l'endroit en question est considéré pour la plupart comme étant un centre de vacances, pour d'autre la bouche du Royaume des Morts et qu'il est gardé par un des agents de l'Ordre. Mais de toute façon, cela n’empêche pas Raidark dire à la cheffe Rebelles que l'endroit porte le nom du Gouffre.

-> Utilisation du lanceur Rhotuka pour capturé Ikinat: si dans les prochains 48h Je l'ai pas emmené au Gouffre, elle pourra partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehad
Skrall philosophe
Rehad

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/900  (700/900)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 3100 – DEF : 4150

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 20 Nov - 23:54

Nakito était sur une colline proche du lieu de l'incident et avait assisté à la scène. Le lieutenant d'ikinat regardait attentivement, puis se détourna lorsque le Jetraz décolla. Plusieurs de ses soldats le regardèrent, ils ne savaient pas quoi faire, il commençait à paniquer
- Que va-t-on faire maintenant? On est mort face à ces types, sans Ikinat, je n’arrive pas à croire qu'elle a été capturé aussi facilement.
- Elle s'amuse...
- Lieutenant?
- Ikinat ne s'est pas défendu, car ça l'amuse. Je ne sais pas ce qu'elle a derrière la tête en se laissant capturer mais elle trouve ça amusant. Malgré son âge il semblerait qu'elle soit encore à la recherche de frisson, et qu’elle cède à ce genre de caprice. Il y a des fois où je ne la comprends pas…
- Vous pensez vraiment qu'elle ait fait ça délibérément lieutenant? Elle risque sa vie ! Et qui va prendre le commandement?
- Je suis le plus haut gradé présent sur voya nui, contacté tous les bataillons, dites leurs de battre en retraite, et rembarqué ceux ce trouvant sur le port dans le Sobek, n’ébruiter pas la nouvelle.
Le lieutenant d’Ikinat possédait une armure bleu majoritairement avec des protections rouges, plusieurs pics osseux, trophées de chasse de sa planète natal, la bordé au niveau des épaules. Son casque se prolonger vers l’arrière en deux longs pics, qui finissaient par remontait vers la fin, formant un arc de cercle, ces armes ressemblaient à deux griffes, eux aussi tailler dans des os mais renforcer par de l’Exsidian d’excellente qualité. C’était un lieutenant récemment promu, mais pourtant ayant une très bonne maitrise des combats. Il prit les choses en main. Il contacta les différents bataillons et leurs fit suivre ses ordres. En quelques minutes La baie avait été vidé, seul resté sur le sol le corps du vorox bleu, qui finirait emporter par la marée si personne ne venait le récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Lun 3 Déc - 14:39

Gladius posa son jetrax sur l'une des nombreuses aires d'atterrissage du port industriel voyan, avant de poser pied à terre et de s'adosser tranquillement à la carlingue de son véhicule.

Le port était bondé, surpeuplé par les nouveaux arrivants de tout l'univers matoran et même au-delà, qui avaient afflué après la fin de la bataille de voya-nui. Matorans et agoris arrivaient par centaines pour retrouver leur foyer, quand celui-ci n'avait pas été détruit. Cependant, personne ne remarqua le skrall, qui était entièrement recouvert d'une sorte de cape noire, qui ne laissait voir que ses bottes de guerre et le bas de son visage.

Le général se mit tout simplement à attendre que ceux avec qui il devait traiter les closes de la trêve le trouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 4 Déc - 22:01

En haut d'un immeuble administratif, sur le toit, deux êtres seuls et semblant invisible vu d'en bas, observaient les matorans qui débarquaient des ferries avec leurs bagages pour revenir habiter à Voya nui. Ils se disaient que les matorans ne devraient pas. Ce n'est pas terminé et de prochaines batailles pour la conquête de l'ile peut avoir de nouveau lieu dans le futur. Et surtout, ils se disaient encore comment les fantômes ont pu obtenir la confiance du peuple de l'univers matoran alors que leur chef a fait de très nombreuses victimes. Gladius qui aurait réussi à faire prospérer l'économie sous l'égide des fantômes à Voya nui, cela ne devait pas arriver. Des vortixx, steltians ou même toa dans les rangs fantômes? cela semblait impossible tout comme le fait que la forteresse détruite par Tanika soit habitée par des matoran. Le pourquoi de Tanika pensait pouvoir tirer dessus sans problème. Ce n'est décidément pas grave pour le premier être pour le moins sombre. Un makuta semble t'il au vue de son armure, qui a su engager tout une troupe de glatorian et vorox dans la Main et l'Ordre de Mata nui en leur disant que sous les ordres de Tanika, ils sauront bouter les skralls hors de leur terres plus facilement.
Mais en ce moment, le makuta pensait à autre chose. A ce que lui a confié sa coéquipière à propos de l'interrogatoire de Ikinat et surtout à cette pseudo victoire qu'est d'avoir réussi à négocier une trêve temporaire avec ce qui est devenu l'ennemi. En effet, Cordax, qui était accroupi et intéressé par ce qui allait suivre se disait que cette petite discussion avec Gladius pourrait très bien dégénérer en combat, du moins si le skrall est vraiment le provocateur orgueilleux qu'il prétend être.

-eh ben, je ne sais pas ce que Tanika ferait sans nous deux, dit il.
-bien sûr, mais que serions nous si elle n'était pas là, répondit Vorona, à côté de lui, debout, les mains encore sur les hanches et le pied sur le rebord du toit.
-peut être aurait tu succombé à tu-sait-qui et moi, bah, je serais peut être sous les ordres de Black doom.
-Tanika n'a pas forcément un rapport avec Lui, il est bien trop puissant mentalement pour son petit cœur émotif.
-quand à moi, ce n'est pas elle qui m'a sortit d'un caisson de stase, n'est ce pas.
-bien entendu. D'ailleurs, tu est le premier à penser que Rohrak était un meilleur chef pour l'équipe Alpha, je le sais, dit elle, confiante. Je vais devoir lui donner un coup de main, elle a l'air perdue, en bas.

la psionique ferma les yeux un instant, puis les rouvrit.

-c'est fait, restons tout de même ici pour admirer la suite.
-je pense qu'il est inutile d'intervenir, Brutaka est déjà là au cas où.

...

*Tanika, juste derrière toi, devant le jetrax jaune*

C'est le message télépathique qui fut parvenu à Tanika alors qu'elle était au milieu de la foule en compagnie de Brutaka. Elle se retourna et put voir Gladius qui était caché sous sa cape noire sensé le rendre inaperçu. Elle notait le fait qu'il était plus ou moins comme Steelerak, même avec leur carrure baraqués, le simple fait de porter une cape noire à l'instar de Vorona leur font penser qu'ils sont invisible. Alors que pour la vortixx, c'est par goût et par style, pour lui, c'est juste le fait de passer incognito. Et même lorsqu'on voit les bottes de fer au pieds, on peut avoir affaire à un être fort dans le combat et les mêlées. Un steltian, ou un skrall, justement.
Quand à Tanika, passer inaperçu n'est pas son genre et il peut arriver quelques fois dans ses territoires que des matoran lui demandent un autographe tellement ils la reconnaissent. Ce qui n'est ici par le cas étant donné que ce sont avant tout de matoran reconvertis pour la cause fantôme venant à nouveau habiter à Voya nui.


-Bien le bonjours, commandant Gladius. Ainsi nous nous rencontrons à nouveau pour négocier. Cela fait la seconde fois si je calcule bien. Vous vous êtes bien remit de vos blessures, à ce que je vois. Heureusement pour nous deux, je ne suis pas venue là pour me battre, loin de là. Néanmoins, je vous présente un ami que votre chef connait bien, Brutaka, qui se fera un plaisir d'arbitrer notre petite entrevue comme l'a fait ma chère subordonnée la fois précédente. Je suis ici justement parce que suivant ce qu'a dit Ikinat sur les réseaux de communications qu'une trêve est possible entre nos deux factions pour un temps limité. Et cela pour une raison très simple: l'omniprésence des skralls qui restent vos ennemis naturels même si vous avez conclu un pacte avec eux, que d'ailleurs, Tuma pourra utiliser en votre défaveur. J'aimerais surtout prouver à Ikinat que nous savons nous battre contre ce qui a été vos ennemis rien qu'en reprenant Iconox des griffes des skralls. Vous même les avez combattu par le passé, n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mer 5 Déc - 19:03

Gladius dit un signe de tête en direction de Brutaka, puis salua Tanika avant de resserrer sa cape noire autour de lui. Le skrall vérifia son sonar afin de bien vérifier qu'aucune intrus ne se trouvait parmi la foule - notamment des soldats impériaux qui souhaiteraient faire tourner court la possible trêve. Rassuré, le Fantôme soupira, puis s'adressa directement à l'impératrice de l'Ordre.

- Salutations, Tanika. Tout d'abord, je vous remercie d'avoir ramené Brutaka afin d'assurer le bon déroulement des préparatifs de la trêve. J'imagine que personne n'osera nous approcher à moins de 10 bios avec un tel titan en tant que garde du corps.

Quant à votre question, sachez que j'ai fait bien plus que combattre face à eux par le passé. J'ai d'abord fait partie des forces de Tuma, en tant que général impérial, alors que je répondais au nom de Trakus. Mais le temps a passé, et je me suis vite rendu compte que mon prétendu empereur n'était rien d'autre qu'un fou dangereux, qui amènerait à la ruine le peu de civilisation qui perdurait sur Bara-Magna. J'ai donc décidé de partir en exil, jusqu'au jour où j'ai trouvé Ikinat et les rebelles. Ils m'ont permis de trouver un nouveau sens à ma vie: combattre pour la liberté et la survie de ceux qui n'étaient pas assez forts pour se soulever. Et je me suis donc battu, pendant des mois durant, sans succès malheureusement...

Jusqu'au jour où l'univers matoran s'est posé sur la planète des sables. Au départ, j'avais peur, je dois l'avouer. Puis les êtres pacifiques qui l'habitaient ont permis à mon peuple de trouver refuge dans leur univers, de s'enfuir loin de mes frères meurtriers afin de pouvoir tout reprendre à zéro, commencer une nouvelle vie. Je vous en remercie encore, Impératrice. Mais malheureusement, tel un grain de sable bloquant un ingénieux mécanisme, il a fallu que les graines de la folie naissent chez ma Reine. Dès lors, rien ne pouvait plus empêcher un conflit global d'éclater. Je n'avais plus que deux solutions: me rebeller face à Ikinat elle-même, causant une guerre civile au sein des Fantômes; ou la suivre. Et vous savez ce qu'il s'est ensuite passé.

Mais je sais que tout n'est pas perdu. Il reste encore une chance afin que nous puissions tout remettre en ordre, de faire revenir Ikinat à la raison afin de pouvoir de nouveau faire front commun face aux forces de Tuma. Le pacte d'Alliance avec l'Empire... une aberration. Nous les avons combattu pendant si longtemps, tout cela pour s'allier avec eux - alors que nous savons très bien qu'un jour ils se retourneront contre nous, profitant des pertes subies face aux factions de l'univers matoran. Je ne peux permettre ceci. Il faut absolument que j'arrive à convaincre Ikinat d'abdiquer, d'abandonner, ou au moins de ne plus attaquer vos forces. Ce conflit n'engendrera que chaos et destruction.

C'est pour cela, Tanika, que nous devons conclure cette trêve, le plus rapidement possible. Dès que cela sera fait, je chercherai de mon côté un moyen de convaincre ma Reine d'arrêter cette folie. Que ce soit en trouvant un moyen de faire revivre Spherus, ou autre... je finirai par y arriver, j'en suis convaincu. Mais sans votre aide, tout est perdu d'avance, Impératrice.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Sam 8 Déc - 15:50

Cordax et Vorona étaient toujours entrain d'observer la scène d'en haut, toujours hors de la vue des autres. Même Tanika ne semblait pas savoir qu'ils étaient là. Quand à Tanika, elle aussi regardait à droite et à gauche pour voir si Tuma n'était pas là. Après tout, la dernière fois qu'il est venu, c'était à Ko-voya, soit pas très loin d'ici.

-J'aime beaucoup quand vous dites ca, général Gladius. Vous comprenez donc tout à fait mon avis sur cette affaire. Je peux tout à fait comprendre ce pourquoi vous vous battez contre nous. Par le simple fait de devoir obéir aux ordres. Je ne vous en veut pas. Après tout, même la personne la plus sympathique du monde peut torturer quelqu'un juste parce qu'il en a reçu l'ordre de son supérieur. Nous même avons fait ce qui était en notre pouvoir pour essayer de faire retrouver la raison à votre reine, sans succès, malheureusement. Même si nous avons fait appel à la meilleure guerrière capable de pénétrer l'esprit que nous avons dans toute notre faction. Le seule résultat que nous avons réussi à obtenir est cette fameuse trêve. Donc voilà ce que je vous propose: un pacte de non agression pendant un certain labs de temps. Vous pourrez choisir le temps que vous voulez. Avec ca, nous aurons tout le loisir pour combattre les skralls chez eux. Et cela ne sera que profitable pour vous, les skralls en ressortiront certainement affaiblit. Qu'en pensez vous?

Tanika voyait bien que c'était le vrai Gladius qui parlait, mais elle se disait aussi *est ce que c'est ce que pense aussi Epsilon?* les deux peuvent avoir une facon de penser et une éthique très différente. Si Tanika sait ce que désire Gladius (rendre sa raison à Ikinat et bouter Tuma), elle ne sait pas ce que désire son alter-ego électronique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Dim 9 Déc - 18:45

- Parfait... cependant, ma Reine exige que nous fassions un échange: l'île de karzahni, en échange du territoire de ga-voya. Même si ko-voya est désormais partagée entre rebelles et skralls, elle reste tout de même sous le contrôle de nos troupes. Ikinat désire donc revoir l'entière Voya-Nui retrouver la domination rebelle, afin que nous puissions à nouveau organiser nos défenses efficacement. Dès lors, l'Empire se retrouvera seul face à la Main et à l'Ordre, et même contre la confrérie si jamais Tuma pensait à attaquer l'un de leurs territoires.

C'est de ça que je parlais quand je faisais référence à votre "aide"... si vous n'acceptez pas d'échanger les terres de volcans de glace contre le pourtour de l'île de la damnation, ma supérieure n'acceptera pas de conclure cette trêve que nous recherchons. Et alors, tout sera perdu. Avec le temps, les skralls et leur puissance démesurée pourront avancer sur vos terres, jusqu'au point de rupture qui marquera la destruction des peuples, soit de votre univers, soit de mon monde. S'il le faut, j'essaierai même de vous aider à contrer les skralls à Iconox, ou en d'autres lieux.

Et enfin, j'aurais une dernière... requête. Je voudrais pouvoir accéder à la technologie de Metru-Nui. Je vous demande tout simplement la permission de me connecter, ne serait-ce que quelques minutes, à l'un des terminaux de Le-metru ou du colisée. Il me manque de grandes quantités d'informations afin de compléter les changements qui ont eu lieu dans mon corps. Lorsqu'enfin j'aurai parfait mon organisme, je pourrai maîtriser la totalité des systèmes qui composent mon être. Je pourrai vous aider bien plus efficacement dans la guerre qui nous opposera tous face aux légions impériales.

Le destin de cet univers est désormais entre vos mains... accepterez-vous les conditions de la trêve qui nous sauvera tous ?
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Lun 10 Déc - 14:02

Cordax se leva et regarda Vorona.

-je vais devoir intervenir, reste ici, on ne sais jamais ce qui peut arriver.

Il sauta alors du toit d’où il était perché.


*qu'est ce qu'il va encore faire* c'est ce que se disait la Vortixx.

...

Tanika était pensive, elle ne savait pas quoi choisir. Dans tout les cas, elle devait faire un choix et assez rapidement.


-eh bien, je...
-je fait plus un geste, Tanika.

C'était Cordax qui venait de parler. Une lueur bleue apparut dans le ciel, signe de téléportation, et le makuta atterrit aux côté de Brutaka et Tanika.

je vois clairement ce que vous voulez faire, Gladius. dit le makuta d'un air sérieux, Je ne suis pas responsable du choix final de ma supérieur mais pour moi, il est hors de question que l'on vous donne ce port. Nous avons mit tout notre courage et toute notre volonté à l'obtenir. Cette trêve, au final le sera bénéfique que pour vous. Car pendant que nous combattrons les skralls, vous même resterez bien tranquille dans votre forteresse de Zakaz en s'enrichissant de l'impôt de ces terres. Ce marché n'est pas du tout équitable. Les revenus de cette ile sont de 70 000 MKI et nous n'en toucherons que 20 000 tant est si bien que nous avons tout Karzhani ce qui en plus ne sera pas le cas puisque vous ne proposez seulement les terres des volcans de glaces. Mon supérieur aurait certainement accepté cette offre pour régler cette affaire pacifiquement mais je suis un guerrier qui a le sens de la stratégie. Car voyez vous, c'est moi même qui ai déployé les soldats de Tanika lorsqu'elle l'avait demandé. Vous dites que ce sont les skralls qui nous attaqueront les premiers. Mais qui nous dit que ce ne sera pas vous même. Car une fois la trêve terminée. Ikinat, de par sa folie, continuera encore de nous attaquer. Je trouve ca très intelligent de la part de Ikinat car proposer une pseudo trêve pour berner un des membres les mieux placé de notre faction, c'était bien pensé de sa part. Qui aurait cru qu'elle réussirait à faire partir notre meilleure psionique pour éviter qu'elle ne lise dans ses pensées. Ca doit bien être la première à y être arrivé.
Quand à votre requête, je ne me permettrais pas de vous laisser pirater les systèmes informatiques de Metru nui. Désolé de vous le dire. Nous aimerions beaucoup vous aider, bien entendu... si vous étiez réellement digne de confiance. Car encore une fois, je ne sais même pas si Ikinat vous ordonnera encore de nous attaquer, ce qui sera surement le cas. Et avec de tels informations, vous pourrez faire ce que vous voudrez, et pas seulement devenir plus puissant. Qui plus est, la gestion des serveurs de Metru nui n'est plus sous notre juridiction. Le collisée, et son centre informatique sont sous la domination Makuta. Si vous essayez d'y pénétrer...qui sait ce qui pourrait vous arriver. Mais rien de bon, que ce soit pour vous ou votre faction. Tanika, je te laisse le choix final. Accepte tu ce qu'il demande en perdant une grande partie de ce que nous possédons ou refuse tu même si cela signifie que les tensions entre nos factions ne vont pas s'arrêter?

Tanika prit un moment pour réfléchir puis se retourna. Et là, elle souleva et brandit en l'air un tas de ferraille qu'elle venait de sortir de nulle part. Car c'est bien connu que les filles peuvent sortir n'importe quoi de nulle part. Et elle le lanca en arrière. Il s'avère que ce tas de ferraille était en réalité une escouade de 6 maxilos PR-7 qui se relevèrent et se mirent aux côté de Brutaka.

-Ca te convient comme réponse, Cordax? Gladius, je suis désolée de ne pas pouvoir accepter. Vous êtes une personne de bonne fois et que je peux considérer comme bon, mais tant que vous obéirez aveuglément à votre supérieur qui veut notre mort ou notre esclavage, nous ne pouvons pas considérer que les fantômes soient alliés. Je suis désolé de vous le dire mais je vous voyais comme un allié de qualité. Pourquoi as t'il fallu que Ikinat sombre dans la folie. Je l'ignore. Mais puis je vous demander de quitter ce territoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Lun 10 Déc - 21:09

- Je comprends... quant aux technologies de Metru-Nui, je ne vous ai pas demandé un accès à vos données stratégiques, ni aux informations sensibles. Je ne suis pas bête au point de penser que vous me confieriez ces données. Je comptais me rendre compte rapidement de l'inimaginable longueur d'avance que vos peuples ont pris sur les miens. Une distance que je m'acharne à réduire, notamment dans mon propre corps. Ma transformation sera bientôt achevée, dans quelques semaines tout au plus, et lorsque ma puissance de calcul informatique aura atteint son paroxysme, je pourrai recueillir une masse considérable d'informations, dans un réseau électronique aux multiples dimensions. Pour moi, cela me permettrait de renforcer grandement les équipements de mes troupes, afin de réduire les pertes, et de mettre au point de nouvelles méthodes d'attaque non létales. Même si vous refusez de me céder ces informations - ce que je peux très bien comprendre, impératrice - cela ne fera que retarder l'inévitable.

Cependant, je suis content d'avoir pu parler avec vous. D'avoir pu être franc avec quelqu'un qui pourrait peut-être me comprendre un temps soit peu, un jour. Bien, je ne vais pas abuser plus que cela de votre hospitalité, je m'en vais sur-le-champ. A une prochaine fois, et puisse le destin faire en sorte que que notre rencontre suivante ne se fasse pas sur le champ de bataille... ou alors, en tant qu'alliés.

Gladius allait partir, quand une grande masse argentée se retira de son dos, s'écrasant au sol avec un bruit sourd. Le fluide devait être très lourd, car en tombant il fissura les dalles pierreuses du sol. Le liquide ne tarda pas à prendre forme, révélant un humanoïde bipède. Les articulations des jambes étaient analogues à celles des grands félins, tandis que ses pieds métalliques se terminaient en trois griffes acérées. Ses membres antérieurs étaient dotés de mains à six doigts, qui ressemblaient à ceux d'un toa. Enfin, sa tête, était très allongée vers l'arrière, avec sept yeux cybernétiques. Deux de chaque côté du crâne, et trois disposés en triangle sur la face. Ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais l'étrange créature semblait avoir une conscience aigüe et précise de l'univers qui l'entourait. Et tandis que l'être synthétique reculait d'un pas, signifiant expressément qu'il n'était pas - pour l'instant - hostile, une voix asexuée mais étrangement assurée retentit, semblait provenir des minuscules ouvertures - de petites fentes parallèles - disposées sur sa poitrine. Dans son dos, des excroissances pointues, presque des pics métalliques, vibraient, permettant au son de s'amplifier dans de multiples cavités creuses.

- Salutations, Organiques. Vous devez sûrement savoir qui je suis, désormais. Mon allié et Administrateur principal, Gladius, a déjà combattu avec mon aide, même si mes actions n'étaient peut-être pas immédiatement discernables sur le champ de bataille. Je comptais juste me présenter à vous tous, selon vos coutumes. Mon nom d'attribution est Epsilon, unité cybernétique pensante.

Si vous avez besoin de plus amples informations, je vous prie de directement vous adresser à l'Administrateur Gladius; certaines informations considérées comme personnelles lui tiennent à coeur, et ne doivent pas être divulguées. Je vais donc sans tarder retourner au réceptacle énergétique que forme le réseau de synthèse du général.

Gladius leva le bras droit, et Epsilon sembla fondre, alors que son corps retournait à l'organisme du Fantôme.

- Une bonne chose de faite... et bien, au revoir à tous, guerriers de l'Ordre.

Le skrall fit un signe de la main à ses hôtes, puis monta dans son jetrax avant de repartir loin de côtes de ga-voya.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 11 Déc - 15:11

Après le départ de Gladius et après l'avoir vu disparaitre dans les cieux, Tanika passa une communication sur le canal privé de l'Ordre. Et une fois les maxilos placé sur le terrain et Brutaka ici, tout était préparé pour faire une défense efficace pour ce territoire pour que les fantômes ne le reprennent pas avant un bon moment. Elle n'écoutait dès lors que les conseils de Cordax qui contrairement à Tanika, aimait bien régler les différents par la forces. Ses paroles étaient certes provocantes mais avaient au moins le mérite de montrer à Gladius qu'à l'Ordre, on est pas aussi stupide pour tomber dans des pièges pareils.

-je pense que tu sait ce qui nous reste à faire, Cordax, dit Tanika.
-exactement, je vais m'en aller. Les troupes seront prêtes d'ici peut de temps.
-bien, quand à vous, Brutaka, vous pourrez donc rester ici pour protéger ce territoire. Ni Gladius ni Ikinat ne s'acharnera à venir si vous êtes ici. quand à moi, je vais partir à mon tour à la rencontre de nos confrères Helryx et Axonn. Je vous souhaite bonne journée.

Cordax se téléporta à nouveau avec un flash bleuté alors que Tanika salua Brutaka et s'envola pour s'éloigner des côtes de Ga-voya.

...

Cordax apparu à nouveau à côté de Vorona. Cette fois,les deux se déplacèrent à l'intérieur du bâtiment. à un endroit où personne ne les entendrait.

-alors, comment as tu trouvé?
-un peu provocateur, répondit t-elle. Mais ca avait le mérite d'être franc.
-c'est ce qu'a dit Gladius qui m'intrigue. Avec la menace que représente Epsilon, qui sait, nous devrions peut être couper entièrement le réseau de Metru nui et enregistrer les données sensibles sur des supports amovibles.
-oh, ca? ne t'en fait pas. (elle afficha un petit sourire). Gladius ne s'est pas encore rendu compte que Gismo a été spécialement formé et payé pour le combattre. le matoran a une bonne longueur d'avance sur lui, crois moi car cela fait depuis tout petit que notre petit voyou connait la technologie et la maitrise. Gladius est un skrall qui vient à peine de découvrir ce que c'est. Et même avec Epsilon à ses côté, nous avons tout de même quelques semaines de sursis.
-comme toi avec...
-exact, coupa la vortixx, quand au réseau de donnée de Metru nui, Gismo et les makuta de la confrérie ont aussi tout prévu. Même d'enregistrer les informations les plus sensibles sur des milliers de clés USB. Gladius devra prendre un temps fou à toute les lires si il s'évertuait à le faire. Ainsi que des sécurités pour éviter qu'il ne pirate les serveurs du collisée. Et je ne te parle pas de simples antivirus mais de quelque chose qui lui serait néfaste avec le temps. Imagine que c'est devenu dépassé de fermer une porte à clé alors qu'on peut la laisser ouverte tout en empoisonnant celui qui y entre à son insu.
-je vois l'idée. Comprit le makuta. Ainsi si il pense compléter son système avec les données du collisée. ca aura l'effet inverse. Mais dis moi, pourquoi Gismo a t'il voulu travailler pour nous tout à coup? c'était pas un criminel que nous avions combattu.
-il faut dire que depuis le combat de Po-metru, il est animé d'un esprit de vengeance. Il veut mettre un terme à l'arrogance du skrall en le piégeant et en se marrant devant lui le jour où il sera à terre.
-c'est tout à fait lui. Tu as eu une excellente idée de le faire venir.
-tu veut faire une partie d'échecs?
-euh...non, sans facon

Vorona savait qu'il refuserait la partie, après ce qu'elle avait dit, et qui prouve de certaines capacités de stratégie en elle. Ils partirent eux aussi de Ga-voya, toujours par leurs propre moyens, à savoir la téléportation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mar 11 Déc - 15:17

Maxilos PR-7



Le Maxilos PR-7 est un robot seconde génération des Maxilos imaginés par Artakha pour aider le Geôlier Hydraxon. Mais n'ayant servi que dans le Gouffre, les Maxilos ne se firent jamais connaitre.

La génération PR-7 leur ont aujourd'hui donné une seconde vie, et les bataillons de Maxilos servent dans les plus grandes armées des Puissants. À leur libération du Gouffre, les Seigneurs Barraki
reprenant Xia, commandèrent des modèles inspirés des robots détruits qu'il avaient ramené de la région de Mahri Nui. Les premiers bataillons ne seront livrés qu'après l'assassinat des Barraki par le Protectorat.





x6
CapacitésATK : 1500 – DEF : 1500
Rapidité
15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Sam 19 Jan - 4:30

Gladius arriva à ga-voya entouré de toute une garnison, afin de reprendre le territoire comme la trêve avec l'ordre de mata-nui le lui autorisait.
Revenir en haut Aller en bas
Master-Game's Hand

Master-Game's Hand

Masculin

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Dim 20 Jan - 3:50

Les Fantômes reprennent le territoire de Ga-voya ! L'impôt de Voya-Nui est de nouveau disponible pour les Rebelles des Sables !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mer 15 Mai - 22:36

Gladius posa son jetrax sur l'une des aires d'atterrissage du port industriel de ga-voya, attendant que Tanika et le messager de Colbalt viennent à sa rencontre; il devait absolument leur parler, et mettait constamment à jour son radar pour vérifier qu'aucun inopportun ne viendrait déranger la conversation...
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Jeu 16 Mai - 8:58

Tanika était arrivée au port de Ga-voya. Sur son communicateur, elle fut mise au courant de l'attaque de Le-voya par son coéquipier et lieutenant. Elle pensait que les steltians pouvaient gagner contre les forces fantômes, même avec la nouvelle technologie des fantômes et même au prix de lourdes pertes, mais cette victoire n'aurait servit à rien. Cordax avait bien fait son travail. Même si les steltians se seraient emparé de l'avant poste, ils ne l'auraient pas pu le garder longtemps, et puis, il y a de bien meilleurs moyens d'utiliser la force brutale, la volonté et l'expérience de guerre steltiane autrement, dans de bien meilleurs stratégies si elle devait affronter les fantômes plus tard. C'est ce que pensait la stellaire. Elle devrait certainement faire un voyage diplomatique à Stelt pour parler au khan régnant, un jour.
De la fumée noire apparue devant la toa, elle s'agglutina peu à peu pour prendre forme et, s'élever puis se dissiper pour laisser apparaitre un être sombre portant une cape violette, des épaulières et des parties d'armures en or incrustés de quelques pierres précieuse et une arme dans sa main qui pour l'instant ne ressemblait qu'à un simple bâton. Il paraissait assez âgé et expérimenté, avec un air calme mais sérieux.

-Bonsoir, Zerakhul, heureuse de vous voir.
-moi aussi, cela faisait si longtemps, mais le temps n'est pas à la discussion entre nous, l'empereur Gladius nous attend non loin d'ici.
-bien, alors allons y.

...

A la lumière du crépuscule, alors que Gladius attendait, Il vit soudain arriver ses deux invités, marchant vers lui d'un pas sûr. Il devait se demander encore pourquoi il ne les avait pas détecter sur son radar personnel avant d'avoir leur contact visuel, mais ce n'étais pourtant pas le plus important pour lui.
Les deux s'arrêtèrent devant lui, à plusieurs mètres, distance de sécurité oblige.

-Bonsoir, commandant Gladius, commença Tanika, vous avez une triste mine, vous avez combattu récemment? et dites moi alors, comment vont les nouvelles de Bara magna?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Jeu 16 Mai - 21:19

Gladius sourit à l'arrivée de Tanika et d'un autre guerrier - sans aucun doute le messager de Colbalt. Le leader rebelle sortit du jetrax pour poser pied à terre et redonner à son armure sa forme d'origine, annulant les modifications qu'il avait dû effectuer pour piloter l'engin volant dans des conditions optimales. Le guerrier maintint tout de même le lien mental qui le reliait aux systèmes du chasseur, au cas où une présence hostile quelconque se manifesterait. Gladius fit fit disparaître son casque qui se désintégra dans une grande gerbe de lumière, mais ne bougea pas tout de suite, se contentant d'observer attentivement l'étrange envoyer de la Main d'Arthaka. Il semblait être âgé mais toujours puissant malgré les années; il serait sûrement un allié - ou un ennemi - redoutable sur le champ de bataille.

Le rebelle posa la main sur le chasseur derrière lui, qui décolla avant de patrouiller lentement dans les airs, puis répondit la leader de l'Ordre.


- Comme vous le savez sûrement, nous avons eu quelques... problèmes ces derniers jours, incarnés par les centaines de steltians qui ont pris d'assaut nos complexes militaires de Le-voya. Nous les avons apparemment poussé à se replier en bon ordre, limitant ainsi les pertes des deux côtés - et renforçant définitivement notre emprise sur la forêt de l'île de la damnation. Glatorians, Skralls et Vorox sont venus de toute la planète des sables afin de renforcer nos places fortes. Mais je ne fais sûrement que répéter ce dont vous êtes déjà au courant, selon moi. J'ai également de bien tristes nouvelles à vous annoncer... comme vous avez pu le remarquer, Ikinat, la Reine Spectrale, a perdu la vie. Elle a trouvé un moyen de mettre fin à ses propres jours, afin de mettre fin à la manipulation dont elle était la victime. Vous expliquer tout cela sera peut-être assez long, mais je tiens absolument à vous révéler la totale vérité.

Il y a des mois de cela, nous combattions tous face au Trépas personnifié, celui que vous appelez Tericarax. Nombre d'entre nous en sont ressortis grandement affaiblis - physiquement ou mentalement. Ma défunte souveraine, blessée, fut alors attaquée à l'intérieur même de son être par une sorcière Skrall, qui fit d'elle une marionnette. La Soeur put ainsi manipuler prendre le contrôle de la Reine Spectrale. Et usant de son corps, elle prit le contrôle du Seschât afin de bombarder plusieurs colonies matorans dans toute l'ultime machine - venant même attaquer les civils présents sur Voya-Nui et réveiller le Valmaï. Dès lors, la guerre était déclarée et il était trop tard pour faire marche arrière. Je me devais d'obéir aux ordres, et votre devoir vous obligeait à répondre par tous les moyens possibles et nécessaires, ce que je comprends parfaitement. Cependant, nous sommes tous de même arrivés à mettre fin à cette folie - pour un temps du moins.

Je suis alors reparti sur Bara-Magna, empli de haine et de colère. La Reine Spectrale restait notre cheffe incontestée, et j'avais la volonté de la suivre jusqu'au bout pour le nouveau foyer qu'elle m'avait octroyé lorsque je suis venu frapper à la porte des rebelles. Alors que j'étais un ressortissant de l'Empire, elle avait accepté de me donner une chance; je devais donc faire de même et lui faire confiance. Il s'agissait d'une question d'honneur, d'honneur et d'une dette que je ne pourrai jamais rembourser. Je me sentait cependant comme... impuissant. Incapable de repousser les forces des l'univers matoran - vos forces - combinées à celles de l'Empire, nous avons mené une vague d'attaques sur leurs terres avant de passer un accord - une trêve - avec Tuma et ses innombrables Légions. Désormais, nous pouvions enfin nous consacrer entièrement à notre but ultime: la Renaissance de Spherus, détruite il y a une éternité de cela suite à l'action des Grands Êtres... et à notre cupidité, je l'avoue. Nous avons guerroyé jusqu'à l’Eclatement, et nous payons aujourd'hui tous le prix de cette folie.

Si je suis ici aujourd'hui, c'est donc pour vous demander deux choses; le Pardon pour notre attaque surprise à l'encontre de vos propriétés. J'espère juste que vous prendrez en considération les conditions lors de l'assaut fatidique: notre cheffe n'était plus elle-même, et vous avez en réalité été assaillis par une soeur skrall, pas par Ikinat. De plus, je voudrais pouvoir bénéficier de votre aide afin de pouvoir un jour revoir notre monde revivre. Nous voulons donner une chance à nos familles et à nos enfants - les innocents qui paient aujourd'hui le prix fort de nos erreurs passées. Notre péché a déjà causé beaucoup trop de souffrances, nous devons mettre un terme à tout cela le plus rapidement possible. Le jour où la Renaissance viendra, le jour où notre peuple pourra enfin vivre en paix...

Alors nous vous rendrons Voya-Nui dans son intégralité.
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Lun 20 Mai - 18:58

la cheffe de l'Ordre écouta attentivement ce qu'avait à dire Gladius. Elle ne prit qu'une seconde pour réfléchir avant de répondre. Maintenant tout semblait plus clair dans l'esprit de Tanika. Une clarification qui prouva encore que les skralls étaient leurs véritable ennemis.

-Commandant, je tiens à vous remercier pour toute ces clarifications, je comprends tout à fait ce que les fantômes, votre cheffe décédée et vous même avez pu endurer jusque là. Maintenant, je comprends mieux à présent d’où venais les résultats et les rapports étranges sur la psyché de Ikinat laissés par ma lieutenant. Elle était donc possédée. Je ne pensais pas que ce serait possible. Bien entendu, demander un pardon après avoir fait couler autant de sang et déclencher une guerre aussi meurtrière n'est pas sans risque mais je suis prête à accepter étant donné les circonstance et surtout dans le but qu'une paix durable s'installe entre nos deux peuples. De notre côté, nous avons fait le nécessaire pour assurer la protection de notre univers contre les prochains assauts des skralls qui restent notre principal ennemi. Je tiens tout de même à m'excuser moi aussi pour les petites attaques que vous avez pu subir à Le-voya. Elles n'ont pas été commandées pas nos factions. Ils restent certaines tribus de steltians qui ne sont pas sous notre juridiction et qui agissent par eux même. J'ai moi même envoyé un ambassadeur pour leur demander le repli stratégique. Je voulais éviter que vous croyez que c'était de ma faute.
Aussi, si paix il y a, nous la consacrerons à travailler ensemble à la reconstruction de Spherus Magna, puisse tel être votre désir. je suis persuadée que nous sommes arrivés ici pour ca. Ce ne sera pas tâche facile mais votre peuple en a grandement besoin et le mérite amplement après ce que vous avez vécu. Mata nui devrait pouvoir nous aider si nous lui demandons mais en même temps, je n'ai jamais demander quelque chose à Mata nui pour qu'il le fasse. Rien que de le réveiller a été un véritable calvaire pour nos trois factions résidentes ici. Et puis, à vrai dire, je ne sais pas pourquoi il ne l'a pas déjà fait si c'est réellement pour ca qu'il est là. Peut être a t'il besoin d'aide, peut être qu'un seul robot monde ne suffit pas à la reconstruction de la planète? je n'en sais rien. et je n'ai aucune idée de la manière de comment il compte faire ca. Je sais juste de la part de scientifiques et astronomes de l'Ordre que Bara magna plus ses deux lunes auraient la même masse que ce qu'aurait théoriquement Spherus magna par le passé. Peut être que vous possédez des informations qui pourraient nous être utile mais je ne sais pas comment nous pouvons travailler là dessus tranquillement si nous devons en plus nous concentrer à la défense de nos territoires contre les skralls. Je ne sais pas si la Main et la Confrérie sont d'accord, mais l'Ordre fera ce qu'il faudra pour vous rendre votre monde d'antan tant qu'on ne subisse pas d'autres attaques de votre part. De mon point de vue, ce n'est pas trop demandé. Alors, ca vous va?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbalt (décédé)

Colbalt (décédé)

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
550/550  (550/550)
Jauge de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 2975 | DEF : 1400

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Mer 22 Mai - 17:39

Gladius expliqua alors l'actuelle situation et les explications auprès des deux factions Matorans. Tanika, après avoir réfléchi, déposa son avis et approuva le soutien du peuple Bara Magnien et les aidera à reconstruire leur peuple. Cependant le Templier Noir Zerakhul semblait perplexe, et déclara:

-Hmm, je suis en effet du même avis que ...teuh ! teuh ! ...Dame Tanika. Aucun de nous, Matoran et Bara Magnien souhaite de nouvelles hostilité entre nous. Nous avons un peuple à protéger, et vous aussi. S'entraider mutuellement peut-être la solution à tout problème et le pardon de nos attaques précédentes vous provoquant. Néanmoins, je rappelle que vous étiez sur le point d'achever Seigneur Colbalt: souvenez-vous, la bataille de Ko-Voya... Nous étions naïf et têtu, et nous pensions que vous étiez nos ennemis. Mais nous avions tort... Le Jeune Souverain se souvenait de votre lame pointé sur la poitrine, prêt à l'éliminer...était-ce réellement un ordre de votre cheffe possédée ? Une légitime défense ? Ou une autre intention ? Nous le saurons jamais.
La Main vous donne son pardon, mais pas Colbalt lui-même, ne sachant pas vos paroles. Pour qu'on accepte entièrement cela, vous devriez le voir en personne: n'était-ce pas ce que vous désiriez ? Je ferais part de cela à maître Colbalt. En attendant, nos Matorans donneront tout leurs possibles pour rebâtir une paix entre nous, et reconstruire votre peuple, plein d'avenir, qui ne doit être en aucun cas volé des Skralls, qui sont nos réels ennemis. Longue vie à la Paix, Longue vie à nos deux Peuples, entretenons-nous des relations amicales, et Colbalt vous pardonnera de même que le peuple Matoran vous a compris. Teuh, teuh ! Dites-moi, votre peuple ne développerait pas des médicaments lié à l'obstruction des voies respiratoires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://www.bionifigs.com/u1063
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Jeu 23 Mai - 20:20

Gladius soupira, soulagé. Il pouvait enfin compter sur une paix durable afin de persévérer sur la voie de la renaissance. Après tout, seul cela comptait désormais, bien avant tout objectif personnel. Le retour de Spherus se ferait bien plus facilement avec l'aide d'autrui qu'avec leurs perpétuelles attaques sur les territoires rebelles. La seule incursion des tribus steltianes avaient causé de gros dégâts matériels autour de le-voya; le prix des réparations serait colossal, ainsi que le temps avant que la totalité des civils puissent retrouver un toit convenable.

Le Seigneur Fantôme regarda un instant le ciel de Voya-Nui, qui rosissait en même temps que le soleil se couchait peu à peu. Gladius reposa ensuite rapidement son regard en direction des guerriers de l'Ordre et de la Main.


- Impératrice Tanika, votre demande est bien sûr acceptée, sans condition. Nous n'attaquerons pas vos effectifs, mais serons cependant disponibles sous la forme d'un mercenariat si jamais vous avez besoin de nous. Agent de la Main, je suis impatient de pouvoir parler avec votre supérieur. Lorsque cela sera le cas, j'espère que nous pourrons arriver au même compromis. Je n'ai toujours cherché que la protection de mon peuple - même lorsque cela m'obligeait à commettre l'irréparable, et j'en suis désolé. Je sais que mes actes n'ont pas toujours été exempts de défauts. Cependant, mon seul et unique objectif était la survie et la continuité des enfants du désert, rien de plus.

Et, si vous cherchez un... médicament contre votre toux, plusieurs produits existent déjà. Cependant, il vaudrait mieux que vous vous entreteniez d'abord avec un des nombreux médecins agoris et matorans Fantômes. Certains produits bénins pour les êtres de Bara-Magna sont mortels pour les habitants de ceux monde, et réciproquement. Les premiers jours lors de notre arrivée, des dizaines de rebelles sont morts pour avoir ingéré de grandes quantités de protodermis liquide marin, croyant boire de l'eau. Désormais, les systèmes d'assimilation nous permettent de nourrir nos guerriers et civils dans votre univers, ce qui nous facilite grandement la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Dim 2 Juin - 0:22

Une bonne semaine... cela faisait presque sept jours que le port industriel de Ga-Voya avait été le lieu d'une activité peu commune. Des dizaines de titanesques transporteurs marins déchargeaient du matériel à toute heure de la journée, sans jamais s'arrêter. Chaque jour qui passait, des tonnes de métaux et divers composants transitaient depuis le port en direction des différents avant-postes de l'île de la damnation. Personne, à part une poignée de guerriers de confiance, ne savaient ce qu'il se passait. De rares rumeurs circulaient, parlant d'une nouvelle ère qui s'avançait. Les armées rebelles se remobilisaient à l'intérieur de l'univers matoran, renforçant encore leurs positions sur Voya-Nui. Quelques jours auparavant, une paix définitive avait été décidée entre les forces de l'Ordre, de la Main et des Fantômes. Tous souhaitaient simplement pouvoir vivre en sécurité, loin des confits armés et escarmouches sanglantes. Tous souhaitaient pouvoir mener l'existence qu'ils désiraient, sans avoir peur de vivre leur dernier jour en permanence. Mais des centaines de guerriers arrivaient cependant chaque jour dans les casernes et places fortes des rebelles. Certains auraient pu parler de renforcements, effectués en vue d'une invasion prochaine des autres îles de l'univers matoran. Mais, même s'ils étaient très rares, certains guerriers avaient ouvert les yeux. Certains soldats voyaient bien que le matériel importé sur Voya-Nui était formé de pièces d'armes défensives, et non de canons destinés à barder des armes de siège ou d'assaut. Les Fantômes ne se préparaient pas à l'attaque, ils sécurisaient leurs terres en vue d'une future attaque. En quelques semaines seulement, tout avait changé - Ikinat perdue, un nouveau Seigneur Fantôme, une Confrérie remaniée... - et l'équilibre précaire risquait de voler en éclat, pour ne plus jamais revenir à l'intérieur du robot univers. Un château de verre, qui pouvait à tout moment se fissurer avant de définitivement s'effondrer... Mais dans Ga-voya résonnaient encore les derniers mots qu'avaient lancés Gladius à ses invités de l'Ordre et de la Main.

- Je ferait tout pour que la Paix dure le plus longtemps possible. Je ferai tout pour que nous puissions faire renaître Spherus. Mais la Guerre ne meurt jamais, et vous le savez n'est-ce pas... Vous savez que quoi que nous fassions, nous devrons un jour nous battre à nouveau - mais cette fois-ci côte à côte, face à un nouvel ennemi. Mata-Nui lui-même vous avait ordonné d'envahir notre monde, et vous avez écouté votre cœur pour essayer de sauver le plus de vies possible, tout comme je l'ai fait. J'espère que nous pourrons continuer ainsi le plus longtemps possible.

Afin d'officialiser notre nouvelle "alliance pacifique", je vais de ce pas faire des acquisitions massives de matériel à Xia. Je ferai de même - plus tard - à Tesara, lorsque j'en aurai le temps. Nous devons renforcer nos positions défensives afin de pouvoir nous assurer de ne pas tenter d'éventuels assaillants, comme les belliqueuses tribus steltianes.

Puis Gladius avait avancé sa main devant lui, tendant légèrement son bras et retournant sa paume vers le haut. Cette dernière s'était illuminée, tandis que des centaines de minuscules de filaments lumineux se condensaient au-dessus d'elle. Ces derniers s'étaient ensuite animés, pour former une silhouette semi-transparente. Un hologramme lumineux, dont la communication provenait de Destral. Schrecki avait donc q'une quelconque manière acquis le trône de la confrérie, et il était urgent pour le rebelle de rassembler ses forces, dispersées après la perte de la Reine Spectrale. Il avait salué ses invités, les avait remercié - avait donné la localisation d'un médecin agori à Zerakhul - puis était parti à bord du jetrax qui l'avait amené au port industriel, s'envolant en direction de Xia.

[HRP] Message à considéré comme écrit depuis deux jours, je l'avais posté mais je viens de me rendre compte qu'un bug avait eu lieu --" [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Tanika

Tanika

Masculin
Fiche d'identité
Energie:
700/700  (700/700)
Jauge de Vie:
700/1000  (700/1000)
Capacités du Personnage: ATK : 4800 | DEF : 2050

MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Dim 2 Juin - 13:31

-Je suis contente que nous ayons trouvé un commun accord, commandant Gladius, Je ferais en sorte de parler aux steltians pour cesser leurs attaques sur vos territoires. Vos guerriers auront bien entendu le droit de circulation sur les nôtres. Je ne sais pas pourquoi Mata nui nous avais ordonné une telle chose, même si j'en était consciente, cela me semblait illogique de sa part. A présent, je dois m'en aller. au plaisir de vous revoir.

Tanika se tourna vers Zerakhul qui lui parla.

-j'irais avertir seigneur Colbalt de cet entrevue que nous avons eu, je dois vous laisser, à présent *keuf keuf*, que Artakha puisse guider vos pas. Et aussi, passez le bonjour à Vorona de ma part, elle sait qui je suis.

Sans un mot de plus, le commandant des templiers noirs de la Main disparu. Il était certainement allé trouver ce fameux médecin proposé par Gladius. Quand à Tanika, elle s'en alla elle aussi de son côté. Les choses allaient certainement être meilleurs entre l'Ordre et les fantômes, à présent. Lors du voyage, Cordax passa une rapide communication à Tanika pour lui demander d'arriver le plus vite possible auprès de lui. Le travail de préparation aux prochains conflits de l'Ordre n'est pas terminé selon lui. Quoi qu'il en soit, à côté de ca, elle se demandait pourquoi le templier noir avait parlé de Vorona, elle aura peut être ses réponses en lui demandant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Ven 28 Juin - 1:06

La nuit noire n'était éclairée que par les rares étoiles que laissait entrevoir une épaisse couche de nuages. Au sol, seules de rares sources de lumière perçaient l'obscurité de leur frêle lueur. Le brouillard commençait cependant à se lever, et empêcherait tout œil non averti de voir à plus de quelques mètres. Cependant, une puissante source lumineuse vint soudainement repousser les ténèbres au loin. Le phare de Ga-voya venait d'activer son énorme réacteur interne, qui diffusait dans toutes les directions une lumière orangée. La mer était désormais visible... y compris les dizaines de petits bateaux qui naviguaient à sa surface. Tous étaient correctement armés, mais loin d'être placés en position de combat. Non, au contraire, ils semblaient former un cercle protecteur, tandis qu'au centre de ce disque se trouvait un autre navire, bien plus gros mais immobile. Ses différents ponts grouillaient de personnes qui parcouraient sans s'arrêter les différents couloirs et passages du vaisseau.

A l'intérieur du navire, une salle en particulier était complètement bondée, pleine à craquer. La salle de contrôle principale, déconnectée du reste de l'appareil mais bel et bien en marche. Un ordinateur très évolué était accolé à l'une des parois de la salle, et poste holographique dessinait frénétiquement des formes diverses: armes, véhicules, objets variés. Cependant, dès que qui que ce soit essayait de s'approcher pour communiquer avec les intelligences artificielles contenues dans l'ordinateur, un visage apparaissait. Ses traits étaient durs, dessinés par des rayons et des points rouges. Une face masculine mais apparemment pleine de rage, vouée à une existence de haine. A chaque fois qu'un des ingénieurs avait tenté de se connecter à l'entité, l'appareil lié avait été irrémédiablement corrompu et avait du être détruit. Cependant, le navire était un ancien transporteur de Nynrah; ses archives et autres bases de données contenaient peut-être des informations importantes. De plus, la prise de contrôle des systèmes permettrait aux Fantômes de récupérer l'imposant bâtiment de guerre, afin d'en faire un porte-chasseurs efficace.

Le brouhaha qui emplissait la pièce centrale du navire ne tarda pas à s'interrompre, alors qu'une grande silhouette pénétrait à l'intérieur du poste de contrôle. Le nouvel arrivant devait bien faire trois bios de haut, peut-être même quatre. Son armure, courbée et fluide, semblait coller à son corps comme une maille métallique, se pliant aussi facilement que du tissu. Au niveau de ses homoplates, deux grandes ailes brillantes étaient pliées afin de ne pas toucher les autres occupants. Les plaques de blindages, bleues-roi et dorée, étincelaient sous la lumière des éclairages et des appareils de capture numérique. Son visage, qui ne semblait pas protégé, intimait à la fois respect et confiance. Ses yeux bruns étaient constellés d'éclairs bleus lumineux, empreints d'une certaine fierté. Les autres passagers saluèrent le guerrier au passage, criant haut et fort son nom lorsqu'il était près d'eux.


- Seigneur Fantôme !

Gladius souriait légèrement, restant muet comme une tombe. L'heure était venue de tester son nouveau corps; après de nombreux mois, il allait se mesurer pour la première fois à une autre entité électronique hostile. Le guerrier s'approcha de l'affichage holographique, puis posa la main sur la console, laissant son énergie pénétrer à l'intérieur de la machine. Aussitôt, il eut l'impression de quitter son corps, laissant le contrôle à plusieurs systèmes autonomes qu'il avait lui-même mis au point. Pendant sa courte "absence", son armure serait verrouillée mais pourrait tout de même se défendre à l'aide de canon automatisés et de routines de combat au corps à corps. Le leader rebelle plongeait dans un univers singulier, fait entièrement de lumière. Tout était brillant, clair et net. Pas d'ombre ou d'obscurité, seulement un monde lisse baigné d'une étrange lueur blanche. Partout, d'étranges formes se mouvaient dans toutes les directions, plus ou moins vite, avant de se stopper lorsqu'elles avaient trouvé leur place: des dossiers, des fichiers, et toutes sortes de données qui étaient ainsi représentées. Gladius s'approcha de l'une d'elles, commençant à tendre la main en direction du paquet numérique. Cependant, il dut rapidement reculer, alors qu'un rayon d'un rouge flamboyait passait juste devant lui. S'il avait été touché, son intégrité à l'intérieur de l'univers cybernétique aurait été altérée - et il aurait dû se déconnecter. Le Seigneur Fantôme regarda dans la direction du tir: un être imposant, doté d'une armure entièrement rouge, tenait une étrange arme à chaque main. Elles étaient formées de piques qui partaient de son coude, se torsadaient autour de ses avant-bras, puis s'unissaient en un canon juste au-dessus de ses paumes. L'être semblait être épris d'une rage extrême, tant ses traits étaient déformés et tirés par la colère. Une créature enragée qui ne semblait plus connaître de raison, et qui ne vivait désormais que pour la destruction pure et simple. Gladius se prépara au combat, activant aussitôt ses systèmes de combat. Le temps sembla immédiatement ralentir autour de lui, tandis que le moindre de mouvement se faisait plus fluide, plus rapide et précis. Le Seigneur Fantôme semblait cependant désarmé, alors que ses deux ailes se déployaient en un majestueux mouvement de plumes de lumière. Une voix féminine et joueuse résonna cependant rapidement dans l'esprit du rebelle, juste avant que ce dernier ne passe à l'attaque.

- Le pauvre... une intelligence artificielle corrompue par un virus. Dans ses archives, j'ai pu voir qu'il était autrefois un programme de contrôle, tout comme moi. La corruption et l'infection électronique l'ont rendu complètement et irrémédiablement fou; vous devrez le supprimer en intégralité si vous voulez pouvoir étudier ce réseau.

- Il n'y a aucune autre alternative ?

- Le virus l'a entièrement dénaturé, altéré. On ne peut plus revenir en arrière, pas après une telle infection... autant essayer de faire revivre un mort enterré depuis plusieurs dizaines d'années. Il souffre en permanence. Détruisez-le, et vous lui accorderez un repos amplement mérité après tant d'années de douleur et de rage incontrôlées. Vous êtes cependant ici sur son terrain. Il saura en tirer parti pour vous désavantager, soyez-en sûr.

Gladius attendit que Valae, son IA personnelle, finisse complètement de "parler" - ce qui ne lui prit en réalité que quelques micro-secondes - avant de se déplacer sur le sol blanc et lisse. L'être rouge, comprenant le danger, tira deux nouvelles salves flamboyantes mais néanmoins précises, qui prirent de court le rebelle. Ce dernier dut sauter de côté, s'aidant de ses ailes pour esquiver correctement l'attaque. Le Fantôme prit ensuite son impulsion au sol pour s'élever dans les airs et fondre sur son adversaire. Cependant, le programme infecté recula d'un pas et leva une main; aussitôt, une colonne carrée s'éleva du sol, percutant Gladius au passage et le plaquant sur la "tour" miniature qui venait de se former. Juste après, d'autres colonnes s'élevèrent, tandis que la matière blanche et lisse qui formait le sol se déformait sous la volonté du synthétique corrompu. Des dizaines de piques immaculées se formaient à partir du sol pour venir essayer de transpercer le leader rebelle, qui réussit cependant à les esquiver. Par contre, il ne pourrait pas indéfiniment tenir à ce rythme, alors qu'il devait éviter plusieurs attaques par seconde. Le Seigneur Fantôme dut réfléchir un instant, mais dut se résoudre à l'évidence: il aurait besoin d'aide pour se combat. Gladius se concentra très rapidement, puis contacta Valae, qui était restée en éveil et épaulait les systèmes d'esquive de son corps.

- Tu peux neutraliser ses pouvoirs ? Je ne pourrai pas éviter les assauts d'un univers tout entier.

- Hum... cela risque de prendre quelques instants, mais... c'est fait !

- Plutôt rapide, je dois l'admettre. Fais-moi un rapport sur la situation, tout de suite.

- J'ai balancé la totalité de mes programmes de contre-mesures informatiques dans le réseau. Mes propres systèmes, qui sont aux prises avec les systèmes de notre adversaire. Il ne pourra plus contrôler le reste de cet univers, mais il est totalement libre d'utiliser son propre arsenal électronique.

- C'est déjà ça... merci beaucoup, Valae. Cela va grandement me faciliter la tâche.

- Tout le plaisir est pour moi, Gladius.

Le Seigneur Fantôme se posa avec grâce au sol, alors que ce dernier s'était calmé; les colonnes et piques blanches étaient retournées se fondre dans le sol, à la plus grande colère du programme corrompu. Ce dernier ne tenait plus en place, et fonçait désormais sur le leader rebelle. Le Fils de Guerre se contenta de sauter sur le côté, s'aidant de ses ailes, avant de se ruer à son tour sur son adversaire. Il attrapa l'entité cybernétique au niveau de l'épaule gauche, et serra de toutes ses forces; l'articulation virtuelle de l'intelligence artificielle éclata en millions de pixels, alors que son intégrité venait de voler en morceaux. Gladius recula ensuite, alors que le programme infecté ne semblait pas être gêné par la perte de l'un de ses membres. Au contraire, ce dernier se contenta de transférer ses systèmes d'armes sur le bras restant, qui se retrouva entièrement bardé de canons... l'hôte du rebelle n'allait apparemment pas se laisser faire comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   Ven 28 Juin - 13:28

Gladius roula de côté, évitant de nouveau plusieurs rayons rouges, avant de placer sa main gauche devant lui. Les tirs suivants, qui visaient le corps du rebelle, se retrouvèrent déviés par une étrange force et glissèrent autour du leader fantôme sans le toucher. L'IA corrompue tremblait de rage, plus à chaque seconde, et commençait même à avoir du mal à viser; ses prochaines attaques ne demandèrent au rebelle qu'un léger effort pour les éviter. Le Fantôme prit alors la décision de s'approcher de son adversaire, prenant une impulsion au sol et s'aidant de ses grandes ailes pour s'élever au-dessus du sol. L'air sifflait à ses oreilles, tandis qu'il pouvait percevoir chaque détail autour de lui avec une grande acuité; l'infime déformation de son armure autour de lui, le sol qui vibrait sous son passage, son adversaire qui tremblait, chacun de ses spasmes semblant lui causer une douleur terrible...

Le Seigneur Fantôme arriva bientôt à portée du guerrier écarlate, qui lui tira dessus à bout portant; le rebelle se décala au dernier moment, mais l'un des rayons l'atteignit tout de même au niveau de la hanche droite. Le tir ne toucha cependant pas le corps du leader; au contraire, il glissa de nouveau autour de l'armure bleue et dorée, dessinant une belle courbe avant de continuer sa route derrière Gladius. L'être flamboyant comprit aussitôt que c'en était désormais fini de lui; il était seul, ses canons ne s'étaient pas rechargés, et le Seigneur Fantôme était parvenu au corps à corps. La force de ce dernier lui permettrait de briser l'intelligence artificielle à mains nues sans problème. L'être synthétique corrompu prit alors lui aussi une décision. Il écarta le bras qu'il lui restait, comme pour offrir la victoire à son adversaire, le regardant droit dans les yeux. Et pour la première fois depuis très longtemps, il put enfin sourire.

Le temps sembla alors s'arrêter autour de Gladius, qui se retrouva paralysé avec le reste de l'univers virtuel dans lequel il se trouvait. Plus un seul mouvement, plus un seul bruit ne venait déranger l'étrange tableau que dessinaient deux guerriers en train de se battre jusqu'à la mort dans ce monde magnifique mais néanmoins stérile. Puis Valae vint briser ce silence, parlant doucement au rebelle. Sa voix semblait moins joueuse qu'à son habitude, teintée de tristesse et de pitié autant que de détermination. Le Fantôme crut même déceler une légère pointe de fierté dans les paroles de son IA personnelle.


- Il va s'autodétruire, ainsi qu'une grande part de son univers... il cherche à vous emporter avec lui. Une fusion de données qui va aboutir à une altération totale de cette dimension virtuelle.

- J'imagine que nous devons partir en vitesse... mais je suis actuellement bloqué. Tout mouvement semble s'être arrêté, les fichiers et dossiers eux-même sont figés.

- Oh, pardon ! J'ai lancé un gel temporel lorsque votre adversaire a cherché à lancer son attaque suicide. J'ai comme... omis de ne pas vous inclure dans les cibles de cette attaque.

- Encore heureux que tu n'aies pas lancé un assaut bien plus dangereux, auquel cas j'aurais pu être bien plus endommagé; j'aurais peut-être même du me déconnecter immédiatement, Valae.

- Oui, désolée... je viens d'inscrire une routine supplémentaire dans mes systèmes d'attaque. "Ne pas viser Gladius", voilà !

Alors qu'elle aurait pu causer d'énormes dommages, Valae semblait désormais amusée, sur le point d'éclater de rire. Le Seigneur Fantôme était presque sûr qu'elle l'avait intentionnellement paralysé, juste pour pouvoir profiter de l'humour de la situation. Gladius put donc de nouveau bouger, et souriait désormais. Son assistante était singulière mais tranchait avec la situation désespérée dans laquelle il s'était trouvée, ce qui lui apportait un certain réconfort. Mais le guerrier n'avait pas de temps à perdre: le gel temporel ne serait pas éternel, et à un moment ou un autre la déflagration déclenchée par l'IA corrompue finirait par emporter cette dimension virtuelle. Le leader rebelle rejoignit donc rapidement un des dossiers immobiles, et à travers lui absorba autant de données qu'il le pouvait, le plus rapidement possible. Il put atteindre la plupart des fichiers du système, répandant son influence à travers tout le réseau. Il ne prit pas le peine d'essayer de décrypter quelques petits fichiers cryptés et difficiles d'accès; à peine eut-il le temps de terminer l'opération que Gladius put sentir le sol commencer à onduler derrière lui. Regardant en arrière, il comprit ce qui se passait: le gel temporel s'était interrompu, et une énorme sphère rouge se trouvait à la place de l'IA corrompue. Cette boule n'était rien d'autre que le champ d'altération que déployait l'intelligence infectée; elle grossissait à une vitesse incroyable, et d'ici quelques secondes elle aurait englobé l'univers virtuel dans son intégralité, le détruisant entièrement et le réduisant à un tas de données inutilisables. Valae enclencha immédiatement - plus rapidement que n'aurait pu le faire Gladius - les systèmes de déconnexion d'urgence. Le guerrier rebelle disparut en un instant, ne laissant derrière lui qu'une empreinte numérique infinitésimale. Puis la sphère flamboyante put engloutir et réduire à néant le réseau électronique.

Le Seigneur Fantôme rouvrit les yeux - ses vrais yeux - à l'intérieur du centre de contrôle du navire de guerre. Il était entouré par au moins trente ingénieurs et gardes, qui le regardaient en silence ou pianotaient sur leurs tablettes holographiques. Le leader rebelle fit craquer les articulations de son armure, regarda autour de lui, puis posa la main sur l'ordinateur qui avait autrefois contenu une intelligence artificielle avant d'être entièrement corrompu. Il était désormais trop tard, et il ne sentait plus que du vide dans le réseau du bateau; il faudrait placer un autre système de contrôle pour pouvoir l'utiliser à des fins militaires. Gladius sourirait, satisfait des résultats de l'opération. Il avait récupéré une quantité effarante de données, qui concernaient un éventail très étendu de domaines. Armes, médecine, géographie, stratégie, physique, mathématiques, mais aussi économie... une encyclopédie complète, qui était très intéressante par le plan de plusieurs prototypes d'armes qui semblaient pour l'heure inconnues à la civilisation de Bara-Magna; le guerrier ne savait plus où focaliser son esprit, et décida tout simplement de laisser Valae traiter les quantité phénoménale d'informations récupérées avant de les transférer à la forteresse Fantôme, où elles seraient en sécurité.

Gladius sortit enfin du futur porte-chasseurs rebelle, puis rejoignit les côtes de Ga-voya à bord d'un petit bateau...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ga-Voya] Port industriel abandonné   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ga-Voya] Port industriel abandonné
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Potentiel agro-industriel du departement des Nippes.
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)
» Jakar gentil Shih-tzu abandonné à 14 ans ! (54)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Guerres de Spherus :: Mondes débloqués :: Reste de l'Univers Matoran :: Voya Nui :: Ga-Voya-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
BIONIFIGS.com | Le Mur de l'Histoire | Espace des Joueurs | Centre de communication | Nuvapedia.com | JDR Hero Factory | Lettre d'infos